Tous les liens ont été restaurés et je vais essayer de les maintenir en vie. Merci de laisser une commentaires en cas de défaillance de ma part.
All the links have been updated and I'll try to maintain them alive. If I fail to do it, please leave a comment for a new one.

vendredi 12 août 2016

2 LEFT HANDS - Boublair Session Demotape (1995)

On continue avec les petites pépites partagées par Sir C. et on reste en région parisienne avec cette démo de 2 Left Hands, rare témoignage de l'existence du groupe puisque qu'hormis cette K7, ils ne semblent avoir laissés de trace que sur la compilation Opposite Run et le split EP avec, tiens donc, Upstairs People.
Très peu d'infos donc sur le groupe et ça tombe bien, c'est l'été et tout le monde a bien mieux à faire que de passer son temps sur internet. Pour ceux qui seraient passés totalement à côté du combo à l'époque, il suffit de cliquer sur le lecteur soundcloud ci-dessous pour se faire une idée, pour les autres, ils sont sûrement déjà en train de décompresser le fichier.
Ah si tiens, on pourra juste noter une énième consanguinité dans le groupe avec les Upstairs People et autres Unlogistic, preuve si il en est que le cercle des musiciens tendance melo-emo-harcore n'était pas si large à l'époque.
Et les plus tatillons d'entre vous remarqueront certainement que le fichier ne contient que 5 titres alors que la page discogs en dénombre 7, idem dans l'insert de la K7. D'après cette dernière, les 2 absents semblent être des instrumentaux puisque les paroles y sont absentes. Bon, au début je me suis dit que c'était une petite erreur de découpage de la part de Mr C. mais en écoutant attentivement, le boulot semble bien fait. Un véritable mystère à la Pierre Bellemare qui m'aura au moins permis de rajouter quelques lignes à ce post bien maigrichon.

An other melodic hardcore band from the suburb of Paris close to Upstairs People (see previous post).




Télécharger / Download : 2 Left Hands - Boublair Session Demotape

lundi 11 juillet 2016

UPSTAIRS PEOPLE - (almost) Complete discography

Je n'ai pas l'habitude de poster des trucs qui ne proviennent pas de mes propres rips mais pour qu'il y ait une règle, il faut bien des exceptions. Après tout, même la constitution américaine a ses amendements. Et lorsqu'il s'agit d'incontournables et qu'en plus j'ai la bénédiction de la source, je ne vais pas me priver.
Pour les curieux qui liraient un tant soit peu les commentaires, c'est au fil d'une conversation avec Mr C. (pseudonyme parmi d'autres !) sur la scène d'Aunis et Saintonge que ce dernier m'a gentiment proposé de me ripper quelques vieilleries hexagonales.
Les parisiens d'Upstairs People, je les avais déjà évoqués ici et , mais je n'étais pas vraiment bavard à l'époque. Et je me rends d'ailleurs compte que j'ai encore la compil EP de chez 21 Again Rds ainsi que la When will I be famous ? à poster si je veux être plus ou moins complet sur ce groupe.
Les Upstairs People, on a l'impression qu'ils ont squatté un bon moment la scène Melodic HC française tellement ils ont été encensés par leurs pairs, preuve en est le tribute qui leur a été dédié peu de temps après leur séparation. Lorsqu'on y regarde de plus près (pas trop, presbytie oblige), on s'aperçoit que leur discographie tient en fait sur 2 années. Et hormis quelques titres sur des compilations, ils n'ont pas réussi à passer le cap de la demo, ce qui rend aujourd'hui le travail d'archéologie plus compliqué. Raison de plus pour s'y mettre à plusieurs afin d'être plus ou moins exhaustif.
Passons à table. Mr C. nous propose donc les 2 K7 sorties par le groupe en 96 avec tout d'abord la démo éponyme ou "Self-titled", je ne sais pas trop comment l'appeler puis le "Live et fines herbes" dont le jeu de mots plus que tiré par les cheveux a le mérite de nous faire tout de suite comprendre qu'il s'agit... d'un live ! A noter sur cette dernière la reprise des DDT, groupe de Pierre avant qu'il ne forme les Burning Heads (et dont je vous dois encore le deuxième EP il me semble...).
Pour être aussi honnête que Mr. C, il manque la fin du titre "Raccord" sur la première K7... à moins que ce ne soit justement un pied de nez du groupe...
De mon côté, je vais compléter le tout avec une autre demo 9 titres qui traîne sur mon disque dur. Je ne me souviens plus d'où je la sors celle-là et ne sais pas vraiment où la placer dans la discographie du groupe. Ce que l'on peut dire c'est qu'elle contient les 4 premiers titres listés comme "démo" sur leur K7 compilation "The Uncanny Upstairs People". Le reste pouvant bien provenir de divers répétitions.
Pour finir sur une note people, après leur séparation une bonne partie du groupe fusionnera  avec des ex-Hole Process pour former les Unlogistic.

3 K7 releases from the kings of French 90's Melodic Emo HC.


Télécharger / Download : Upstairs People - Self-titled Demotape

Télécharger / Download : Upstairs People - Live et fines herbes K7

Télécharger / Download : Upstairs People - Unknown Demotape

dimanche 26 juin 2016

FACHONS LES FACHOS ! Compillation 2xEP (1995)

Encore un bel objet du label stéphanois NRV à qui l'on doit également dans la même veine la compilation Désintégrons les intégristes. Même recette ici, à savoir un double EP colorés regroupant la fine fleur de la scène française de l'époque. Bon, tous n'auront pas eu une "carrière" époustouflante mais c'est bien l'intérêt de ce genre d'objet, mêler valeurs sûres et découvertes parfois surprenantes... parfois décevantes faut bien le dire aussi.
On va commencer par les piliers des 90's avec les incontournables Six Pack qui jouent ici à domicile. Toujours un emo-punk très classe, assez mal desservi ici il est vrai par une production un peu brouillonne mais n'est-ce pas une caractéristique qui colle au style, hein ?
En bon stéphanois, NRV a invité leurs voisins lyonnais de Garlic Frog Diet avec ici un titre ultra-rapide, alors que leurs autres prods se rapprocheraient plus de ce que font les Six Pack. Mais quand on sait que le combo est composé de briques de Haine Brigade et Parkinson Square, on s'étonne un peu moins. Je vous engage d'ailleurs à piller leur Bandcamp qui propose gratos (mais une p'tite pièce est toujours la bien venue) quasiment toute leur discographie.
Troisième poids lourd, les Clermontois de Real Cool Killers et leur rock garage un peu crade. Pas leur meilleur titre ici mais malgré un début poussif, on sent bien que les papys en avaient encore sous la pédale.
On terminera la revue des stars par les incontournables Burning Heads, carrés, classes, indémodables, juste parfaits. On aime ou on aime pas le punk californien, mais on ne peut pas détester les orléanais.
A côté de ces pointures, nous trouvons les Dummies pour lesquels je vous renvoie vers PNMT qui avait posté leur CD récemment (et en le relisant, je me rends compte que je n'ai pas l'insert de la compilation, ce qui aurait pu m'aider à trouver quelques infos).
Vaguement évoqués dans le post de sir Jolicoeur, les Electric Bottocks, pré-Servo, nous gratifient d'un truc un peu plus expérimental vite oublié. 
Retour à Saint-Etienne avec Bad Taste, beaucoup plus hardcore tendance "lourd" qui sortira notamment un EP chez Panx et participera à moultes compilations.
Viennent ensuite les Silicone Damage et son chant féminin en français (et basque apparemment) pour lesquels nous pourrions trouver un petit air de Haine Brigade.
On termine par quelque chose d'un peu plus rock-garage-punk avec les Naked Beast, bruyants, décousus, pas désagréables mais pas vraiment inoubliables.

9 French bands from the 90's with some famous ones as Burning Heads, Six Pack or Garlic Frog Diet.





Télécharger / Download : FACHONS LES FACHOS Compilation 2xEP

vendredi 10 juin 2016

NEVER GET PLUGGED Compilation CD (1995)

A la demande générale... d'un régional de l'étape, nous allons parler (un peu) de cette compilation qui pourrait être la suite de Never Get Older déjà posté ici même. Cette dernière étant estampillée "vol. 1" et les similitudes dans l'aspect générale des pochettes des 2 skeuds étant plus que flagrantes, on peut raisonnablement s'attendre à la même recette. C'est sans compter le clin d'oeil du titre, référence sans nul doute au MTV unplugged de Nirvana sorti un an plus tôt et inspirateur s'il en est de cette sortie du fameux label de Nouvelle-Aquitaine (qui bien avant tout le monde avait posé les bases du mariage des Charentes et du Bordelais...).
Pour les trois au fond qui ne suivent pas, disons en clair que les 18 groupes présents ici n'ont pas eu à faire chauffer leurs amplis, ça joue folk, ça mange des marshmallows au coin du feu et c'est loin de sentir la sueur. L'idée est certes aujourd'hui éculée, et certainement déjà à l'époque, mais ça au moins le mérite de piquer la curiosité.
Je ne vais pas me lancer dans une liste à la Prévert (merci à The Bartlebees pour l'inspiration) mais on notera tout de même la présence du noyau dur du label avec les Supercute, Dog Shop, Liquid Team, Sleepers et autre Seven Hate.
Nous avons également droit à notre lot de reprises de tubes interplanétaires avec le Into the groove de Madonna par les Skippies et le Overkill des MotorRIPhead par D.I.T.
Pour finir, mention spéciale pour les toulousains de Greedy Guts et leur instrumental surf à faire pâlir les Shadows, titre emballé en moins de 2 minutes qui fait du bien à des oreilles peu habituées à rester concentrées jusqu'à plus de 5 minutes comme l'impose l'écoute de ce skeud.
Et mine de rien, on a de beaux ânes dans le Poitou.

18 punk, noise or emo French bands give up their amps trying to make their folk guitars shout.




Télécharger / Download : NEVER GET PLUGGED Compilation CD


vendredi 27 mai 2016

CRABS ! - Self-titled LP (1987)

On ne peut pas dire que j'ai beaucoup alimenté la partie "Other stuff" du sous-titre du blog. Un certain Sto dirait que c'est parce que je ne suis pas assez ouvert musicalement... après ce post, je suis persuadé qu'il va dire qu'en fait, il vaudrait mieux que je ne m'ouvre pas trop.
Mais bon, j'ai quand même une bonne excuse. Des groupes nationaux de psychobilly, je peux de tête en nommer pas plus de quatre... mais presque autant s'ayant essayé au style dans ma petite ville d'adolescent en province. Pas moyen d'y couper à l'époque. Heureusement que cela n'a été qu'un feu de paille, je crois qu'en même pas 2 ans on en entendait déjà plus parler, ils s'étaient tous reconvertis dans le punk-rock... ouf !
Et en France, on ne se refait pas. Faut toujours qu'on rajoute un côté franchouillard lorsqu'on essaye de s'approprier un style. Le psychobilly hexagonal ne fait pas exception. Que ce soit les Washington Dead Cats, les Vierges ou ici les Crabs !, on a tout de suite plus l'impression d'écouter un groupe de rock alternatif que de psychobilly. En même temps, on ne va pas regretter la faune qui traînait (et doit toujours traîner) dans les concerts de psychobilly. J'ai d'ailleurs jamais vraiment trop compris pourquoi ce genre musical, qui se veut apolitique, draine autant de "personnes louches" dirons nous... Leur technique dans un lieu nouveau est d'y venir en petit nombre, sans faire de vagues, tâter le terrain, et si il n'y a pas la présence d'esprit de rapidement les foutre dehors, cela devient vite leur repère. Peut-être que le j'm'en-foutisme des débuts du psychobilly lui a été fatal.
Attention : Pour les puristes, ma version de l'album est la réédition de 2002 sortie sur le label allemand Crazy Love Rds et non celle sortie initialement chez Boucherie Prod, le son ayant été remastérisé entre temps.
Allez, un petit peu de "que sont-il devenus" pour finir. Discogs nous apprend que le guitariste a fondé le célèbre disquaire lyonnais "Dangerhouse", que le batteur aurait ensuite joué dans Sale Défaite... et puis c'est tout. En creusant un peu on s'aperçoit que le batteur est derrière les fûts du Peuple de l'Herbe et que la contre-bassiste a continué son art dans des spectacles théâtraux. Le chanteur originel quant à lui quitta le groupe vers 1988 pour s'adonner à l'opéra !
Et pour vraiment terminer, un lien vers youtube pour un témoignage vidéo avec ce qui semble être leur second chanteur... témoignage plutôt à charge vue la qualité du titre... Allez, faut pas insister les gars.

Unique album from one of the best known psychobilly French band.




Télécharger / Download : CRABS ! - Self-titled LP

dimanche 8 mai 2016

THE NEW WIND - We're just as hype as you are CD (1992)

Qui ne se souvient pas du zine Violence ? Incontournable au début des années 90, épais, bourré à craquer d'interviews, scènes reports et autres chroniques, arghhh, que de découvertes grâce à eux. Le fanzine tenu par Patrick "TAD" Foulhoux (dans le désordre : Spliff Rds, Shit For Brains, Rock Sound, ...) et Frank Frejnik (toujours dans le même ordre aléatoire : Slow Death Rds, Rock Sound, Punk Rawk, ...) n'a pourtant pas été aussi prolifique d'un Earquake ou eu la longévité d'un Dig It mais il a toujours constitué une référence. Et bien tous les numéros sont disponibles en téléchargement à l'adresse suivante, avec en prime le rip des 4 compilations sorties par le label entre 1990 et 1993... une bonne façon de se rappeler qu'il n'y avait pas que du bon en France côté rock !
Vous allez me dire, quel est le rapport avec The New Wind qui nous intéresse ici ?! Et bien c'est en feuilletant électroniquement le numéro 5 de ce fanzine que je suis tombé sur une interview du combo scandinave. 2 pages rien que pour eux suite à la sortie de leur 2ème EP. Si les gaziers du fanzine me semblaient plutôt conquis par le groupe à l'époque, moi j'étais resté mi-figue, mi-raisin (mais quand même plus proche du raisin...). En réfléchissant un peu, si l'on se remet dans le contexte de 1991, c'est vrai que des groupes jouant ce punk-rock ultra rapide et sautillant, et bien ça courait pas les salles de concert, surtout en Europe où c'est plutôt vers 1993/94 qu'explosera le style "à la Burning Heart Rds".
Tout cela fait donc une bonne raison de réécouter leur album pour se faire une opinion enfin tranchée. Bon, on va pas être beaucoup plus avancé en fait. Déjà, on peut dire que c'est un peu un album fourre-tout dans lequel on retrouve quelques titres réenregistrés des 2 premiers EP (dispo sur le blog) et de morceaux dispercés ça et là sur des compilations. C'est gentil de gaver le CD de 21 titres mais à force, ben c'est un peu long... Allez, on va en vrac leur reprocher la production bien trop lisse (ça fait penser aux prods de 7 Seconds fin 80, c'est pour dire !), certaines envolées lyriques ridicules (ah ben tiens, on peut toujours rapprocher ça des mêmes 7 Seconds !), et ce côté parfois beaucoup plus rock que punk des compos (oui oui, toujours !). En fait, ils restent bons dans ce qu'ils savaient faire sur leurs EP : un hardcore ramonesque rapide et stupide, ce qu'on pourrait rapprocher de ce que fera un peu plus tard leurs compatriotes de Venerea ou Astream. Ils ont vraisemblablement voulu grandir trop vite, apparemment ils ne s'en remettront d'ailleurs jamais puisqu'ils semblent avoir complètement disparus après la sortie de ce CD.

Maybe one of the first European band playing a fast and happy Ramone-style music, several years before all the Burning Heart crew. This album is however with more rock influence and less fast than their two first EP available here and here.


Télécharger / Download : THE NEW WIND - We're just as hype as you are CD

mardi 26 avril 2016

URIN 8 - Bizarresque EP (1992)

Ce disque n'a aucun intérêt. Enfin, de prime à bord, comme ça là, c'est pas évident.
Tout d'abord parce qu'il ne contient qu'un seul titre... enfin soyons précis, deux versions d'un seul titre. Mais soyons encore plus précis, la face B est inaudible pour quelqu'un qui a pris soin de ses oreilles en réussissant à les tenir éloignées de toute discothèque durant des décennies... bon ok, disons pas de discothèque à moins de 2 grammes d'alcool dans le sang et avec la perspective plus ou moins raisonnable (en prenant en compte les 2 grammes cités juste avant) de conclure avec la fille que vous collez depuis le début de la soirée.
Mais reprenons. Nous avons donc affaire là un disque tout jaune avec marqué "special remixes" dessus... pas très engageant. On creuse un peu et l'on s’aperçoit que le "I'm gonna get you" mis à l'honneur ici est à l'origine (faut pas remonter très loin non plus puisque l'original date de la même année) un titre du groupe Bizarre Inc. (avec Angie Brown en featuring s'il vous plaît... ok, pas mieux). Hop un p'tit coup de youtube, une p'tite pub de Groupama pour commencer et enfin on découvre le bijou qui mérite à lui seul 2 jours de studio et le pressage de 1000 galettes de pétrole.
Donc effectivement, c'est bien une grosse merde de techno, symbole d'une décennie 90 sacrifiée sur l'autel de la facilité (hein ?! quoi ?... et les années 70 alors avec le punk 3 accords ??... rien à voir). On nous avait déjà pourri nos années 80 avec le jean neige, ça commence à faire beaucoup là.
Alors qu'est-ce qui a pris à Vinyl Solution (qui se cache derrière le "Vinyl Pollution" indiqué au verso mais qui ne trompe personne) de sortir ce euh, cette, mmmm, chose...
Bon, c'est vrai que la face A n'est pas mal du tout, le cover façon punk mélo anglais bien speed est plutôt agréable mais moi je me ramène dans leurs bureaux la gueule enfarinée avec une reprise solide de Confetti, j'suis pas persuadé qu'ils signent tout de suite en bas à droite. Alors quoi ?!... c'est le pape en personne qui est venu taper à leur porte ?? Ah ben pas loin en fait. Tout s'éclaircit grâce à seulement deux mots en caractère gras au verso : Duncan Redmonds. En délicatesse avec Snuff et Guns'n'Wankers pas encore sorti des cartons, Sir Duncan a apparemment décidé de se détendre un peu avec son acolyte Simon Wells.
Reste à expliquer le jeu de mot "Defac 8 mix" sur le verso... car ok pour le "Masturb 8 mix" ça, un enfant de, disons 12 ans, peut comprendre, mais l'autre là j'vois pas moi.
Mr Meantime avait déjà posté cet EP y'a pas mal de temps avec tout un tas d'autres EP des Snuff mais bien entendu le lien est mort, ça fera une bonne piqûre de rappel pour ceux qui l'aurait loupé.

Ephemeral project of Duncan Redmonds and Simon Wells from Snuff, consisting of a cover of a song originally performs by the band Bizarre Inc.
On side B, the original song is (badly) remix by a DJ.




Télécharger / Download : URIN 8 - Bizarresque EP