Tous les liens ont été restaurés et je vais essayer de les maintenir en vie. Merci de laisser une commentaires en cas de défaillance de ma part.
All the links have been updated and I'll try to maintain them alive. If I fail to do it, please leave a comment for a new one.

vendredi 2 décembre 2016

RICHIES - Fish licence EP (1989)

Peu de groupes peuvent se targuer d'avoir inventé un nouveau style de musique. Alors oui, des combos qui "réinventent" le style, n'importe lequel, la presse "spécialisée" nous en trouve treize à la douzaine à chaque parution de leur feuille de chou (même si pour ma part je serai plutôt partisan de la théorie de l'évolution dans ce cas-là, voir en général), mais le cas zéro lui reste souvent bien mystérieux. Bon, le punk lui, il semblerait plutôt être né sous X (pas le groupe hein, quoique) et on ne peut pas non plus vraiment en vouloir aux parents d'avoir abandonné leur rejeton sur leur trottoir, c'est un peu grâce à ça qu'il a pu forger son sale caractère légendaire. Non, on ne va pas chercher la genèse de tout ça, toutes les théories ont déjà été évoquées. Mais si les Ramones n'ont fait que s'influencer de ce qui les a bercé (trop près du mur sans doute) durant leur adolescence, ils peuvent quand même s'enorgueillir d'être l'ultime référence pour tous les adeptes du ramonescore. Parce que là bon, quand le style porte le nom du groupe, y'a pas à tergiverser pendant des plombes. Et c'est un mmm, sous-genre disons, qui se porte plutôt très bien depuis des années. Au côté des Huntingtons (désignés dans les années 90 vainqueurs d'un concours de reprises de Ramones au CBGB), Darlington, Lillingtons (et je pourrai en cité des tons), nos petits teutons (tiens, pas de groupes de ce nom encore) des Richies ne font pas pâle figure. Dès leur premier EP (ici même), le ton (décidément) est donné avec cette pochette maintes fois copiée, jamais égalée (surtout quand on est 3 au lieu de 4...).
Alors oui, pourquoi écouter un ersatz plutôt que l'original... euh ben déjà parce que l'original ne l'a plus trop été justement après quelques albums, et puis ne dit-on pas "place au djeuns bordel !".
Et on ne peut pas se quitter sans évoquer l'excellent site Ramone to the bone qui renaît de ses cendres (sans mauvais jeu de mots, le tenancier ayant apparemment des problèmes de santé...) et qui est une vraie bible numérique pour tous les fins gourmets accros aux one two three four...

First EP of the German Ramones.




Télécharger / Download : RICHIES - Fich licence EP

vendredi 18 novembre 2016

LES BATARDS - Pouêt ! EP (1988)

Ouais, pouêt ! Tout est quasiment dit dans le titre de l'EP. C'est que ça fait du bien cette petite dose d'auto-dérision, c'est qu'on n'en croise plus beaucoup des disques comme celui-là. Le punk à l'époque, ben il ne se prenait pas autant la tête pour son look... et certainement pas non plus pour ces idées. Enfin, le punk de Saintes en tout cas. Oui Saintes, cette petite bourgade des Charentes de 25 000 âmes qui a quand même vu passé le label Total Heaven, qui avait il fût un temps un des meilleurs disquaires de la région, et qui n'était pas non plus en reste côté concerts. Bref, un p'tit coin de paradis où il fallait tout de même bien plus qu'un p'tit coin de parapluie, parce que oui, une vraie cuvette par contre, il y pleut comme vache qui pisse là-bas.
Les Batards, ils ne faisaient pas dans le punk arty à la parisienne non plus, ça remercie la purée Mousline, Louis de Funès et Efferalgan, ça enregistre à Dompierre-sur-Mer, et c'est Choupette qui tient la tronçonneuse sur l'intro. Non vraiment les Batards, quand ils parlent du périph', ça sent pas le vécu.
Première sortie du label Scoubidou Rds dont le seul fait d'armes ensuite sera la compilation Les Furieux Du Poitou-Charentes, cet EP semble également le chant du cygne pour le groupe. Le site d'Euthanasie (sur lequel je découvre que ce skeud est en écoute) nous apprend qu'ils avaient sorti une démo 2 ans plus tôt et qu'hormis leur apparition sur la compilation sus-nommée, on les retrouve également sur la K7 "Cosa Nostra" éditée par le fanzine palois "Le Canard Chie".
Patron, la même !

Only EP of this punk band from France.




Télécharger / Download : LES BATARDS - Pouêt EP

dimanche 6 novembre 2016

THE INVALIDS - Punker than me EP (1995)

Lorsque l'on pose une oreille dans l'océan de groupes punk-rock tendance Screeching Weasel / The Queers, on se rend tout de suite compte que les Invalids ont été un peu rude envers eux-même lorsqu'il eu s'agit de se trouver un nom. Rien de vraiment transcendant il est vrai mais mine de rien une certaine propension à enchaîner les petites perles poppy de moins de 2 minutes.
Même si ce 2ème EP a été enregistré la même année que leur premier effort, on sent déjà qu'ils sont passé un cran au-dessus en quelques mois et que cela n'augure que du bon pour leur unique album qui sortira l'année suivante.
Ensuite ? Et bien ensuite un destin bien banal pour une majorité de groupe punk. Un nouvel EP dans la foulée puis plus rien. Une décennie plus tard, Insubordination Records réédite leur album, preuve que ce dernier fût à sa sortie "underrated" comme disent les ricains. Puis encore quelques années plus tard, pim pam pouf, c'est la chute, la faute impardonnable, le combo décide de se reformer. Malheureusement en 15 ans, de l'eau a coulé sous les ponts et même si les nouvelles compos sont plus qu'honorables, il faut bien avouer qu'une ribambelle de minots en baggy à depuis bien longtemps su réinventer le style et que les quadras semblent un peu s’essoufflés en essayant de tenir la distance. Bref, c'est devenu un peu mou du genou tout ça. De cette seconde vie naîtra un split avec les italiens de Tough et l'album Still sick qui n'aura le droit qu'à une version digitale téléchargeable gratuitement sur leur bandcamp.

Second EP for this great Californian punk-rock band. Reunited in 2011, their last album is still downloadable for free on their bandcamp.




Télécharger / Download : SHAGGY HOUND / NEAR DEATH EXPERIENCE Split EP

vendredi 21 octobre 2016

VEHICLE DEREK - Self-titled CD (2001)

A l'instar du fameux label Boss Tuneage resté muet durant la deuxième partie des 90's, Vehicle Derek ne survivra que quelques années fin 80's pour revenir dix ans plus tard. Si le label se porte toujours aussi bien aujourd'hui, le groupe lui est apparemment reparti hiberné jusqu'à une éventuelle résurrection. Reste cet album enregistré durant de leur reformation et constitué de titres de la première période jamais sortis et de trucs plus récents. Et c'est certainement ce mélange qui rend cet album si attachant, les morceaux HC East-Cost côtoyant des titres clairement orientés punk mélo anglais.
Les archives "Seconde période" sur le groupe semblent assez rares mais je ne peux que conseiller de jeter une oreille sur cette page où l'on peut écouter 1 live et une répétition de fin 80 au son plus que correct.
A noter enfin qu'une partie des gaziers formeront ensuite Benny, toujours dans l'écurie Boss Tuneage (le boss faisant partie de l'aventure)...

UK band released by the famous Boss Tuneage label. This release is the recording of both old and new songs, the result is a perfect mix between East Cost HC and British melodic punk.




Télécharger / Download : VEHICLE DEREK - Self-titled CD

vendredi 7 octobre 2016

Z. CRAIGNOS - Self-titled EP (1982)

Je ne suis certainement pas la personne la plus adéquate pour parler de cet EP. Tout d'abord pour une question de génération parce que bon, en 1982, mes oreilles étaient encore loin de se douter qu'elles devront subir plus tard les assauts répétés d'une horde de Gibson GS fichées à une pédale Turbo Overdrive aux potards inlassablement tournés à bloc vers la droite. Alors oui, une fois qu'on y a goûté, on se documente, on essaye de savoir ce qu'on fait nos aînés, on révise nos classiques mais forcément, dans la ribambelle de groupes plus ou moins locaux, un bon paquet nous échappe. Et il faut bien l'avouer, les Z. Craignos à la base c'est pas forcément ma tasse de thé, trop rock post-punk, et puis le chant en français, à part pour la blague, je crois que c'est décidément pas vraiment pour moi. Toute la vague alterno de la deuxième partie des 80's y est certainement pour quelque chose... Bref, j'ai un ou deux noms de blogs sur lesquels ce disque aurait été bien plus approprié mais somme toute, si ce rip peut faire quelques heureux...
Le pourquoi du comment j'ai découvert ce groupe ne me revient pas tout de suite, certainement une divagation webistique puisque je l'avais acheté directement via le site du groupe, les types ayant retrouvés quelques exemplaires dans un grenier. Autant dire que ce n'est plus la peine d'essayer de le choper à nouveau via ce canal, le filon étant apparemment épuisé. Reste un type qui le vend (enfin, pour l'instant, essaye de le vendre) sur Discogs à un prix astronomique. Y'a de quoi faire la culbute sachant que le groupe devait les brader à 5 balles.
Bon et alors, keski y'a dans ces 2 sillons en définitive vous allez me dire. Ben, y'a ce que l'on peut entendre dans le lecteur ci-dessous. Moi ça aurait tendance à me faire un peu sourire et c'est déjà pas mal. Je me surprends même à m'en écouter une petite entre deux portes... "Nous les Craignoooos, Ouiiii jusqu'à l'ooooos".

Only release of this post-punk band from the South of France. See their website.




Télécharger / Download : Z. CRAIGNOS - Self-titled EP

dimanche 25 septembre 2016

WHEN WILL I BE FAMOUS Compilation CD (199?)

On continue dans la série des compilations françaises même si je trouve celle-ci vraiment en dessous de la précédente, peut-être parce que beaucoup plus orientée noise. Faut dire qu'une bonne dose de motivation est nécessaire pour rentrer dedans. Cela commence en effet par 3 titres dépassants les 4 voir 5 minutes chacun, majoritairement instrumentaux qui plus est, alors pour quelqu'un biberonné aux 1-2-3-4 des Ramones, l'entrée en matière est un peu rude.
Et je passe directement au 5ème groupe qui me parle un peu plus puisqu'il s'agit des Homeboys pour lesquels j'avais déjà posté leur EP sorti chez Panx. Un titre bien hardcore qui doit donc plutôt dater du début du groupe, ce qui nous permettrait de placer la sortie de cette compilation entre 1999 et 2000... parce que oui quand même, coup de gueule, pas une date sur la jaquette du CD, merde !... j'ai pas fait archéologie à la fac non plus. Ils pensaient à quoi à l'époque les types. Tiens, ça permet d'ailleurs de glisser le fait que le mastering de la compil est de Fab Process (Unlogistic), le graphisme de Ni2 (Upstairs People, on en re-reparle plus bas, 2 Letf Hands, Unlogistic encore !) et que le label Star Club semblait être en fait un fanzine dont personnellement je n'avais jamais entendu parlé mais bon, j'suis loin d'être une référence en la matière.
Pour finir avec les Homeboys, je ne peux que vous conseiller d'aller piller leur bandcamp sur lequel la majorité de leur discographie est en téléchargement libre (mais je me répète peut-être...).
Je m'aperçois qu'à ce rythme là, je n'arriverai jamais au bout des 18 groupes présents sur cette compil alors on va faire vite et en vrac en citant la présence d'Unlogistic (forcément), d'Upstairs People (donc), des stéphanois de Spit (faut toujours nommer les types de Saint-Etienne), des bisontins de Second Rate (faut toujours nommer les types de Besançon). Pour le reste, ça dépasse les 3'30", c'est donc hors de ma compétence.
Ah si, à noter quand même la présence des canadiens de The Weakerthans (avec des morceaux de Propagandhi dedans), bien perdu parmi tous ces frenchies...

18 French bands from hardcore to noise.




Télécharger / Download : WHEN WILL I BE FAMOUS Compilation CD

vendredi 9 septembre 2016

HIGGLEDY PIGGLEDY Compilation CD (1995)

Retour aux bonnes vieilles compilations des années 90's, thème qui semble inépuisable s'il en est.
Si sur le post du EP "Caen s'est tu ?" je m’interrogeais sur le fait de savoir si celui-ci avait été ou pas initié par Sir Michel Marc des Puffins (ex-Out of order), ici je crois qu'il n'y a aucun doute à avoir. Premier indice de poids, celui-ci est crédité pour la conception de la pochette, et pour lever toute incertitude, cette même pochette est réalisée par Axel Sandri. Il faut savoir qu'à l'époque, tous les visuels des Out of Order étaient estampillés de sa signature (enfin tous, je m'emballe peut-être un peu là mais en tout cas ils semblaient comme cul et chemise ces deux-là). Les bases étant posées, ouvrons la bête.
Cette compilation ne sera pas à mettre pour une fois dans la catégorie "fourre-tout" comme cela était souvent le cas. Dans fourre-tout j'entends par-là que la scène française n'était pas aussi cloisonnée il y a 25 ans qu'elle peut l'être aujourd'hui. Cela se ressentait sur les compilations où le punk, le hardcore, la noise jusqu'à la pop (la vraie) se côtoyaient gentiment.
Certes, nous avons ici tout de même notre lot de trucs un peu plus "weird" que le classique couplet-refrain en 4-4 à 160 bpm. Les Near Death Experience et ben euh... expérimentent, les Dickybird apportent une bouffée de fraîcheur à mi-distance et les Tilt Up (un des grands inconnus de cette compilation) s'affichent en tant que dépressifs de la bande avec une mélodie à moitié pompée sur ce cher David "R.I.P." Bowie.
Pour le reste, ça a tendance à faire quand même dans le "pas le temps" voir le "casse-toi pauv' con" pour reprendre l'expression d'un très mauvais philosophe.
Pour finir la série des "jamais entendu parlé de ceux-là", les rennais de Rusty Bars emballent le tempo d'entrée alors que Over Ten Inches (prétentieux va) décide immédiatement de calmer le jeu. Les Booby Traps, transfuges des non moins obscures Primitives s'adonnent à un punk-rock très angevin, et les Hold décident de passer totalement inaperçus. J'aurai bien mis les Vybs dans le lot des illustres inconnus si votre oreille aiguisée n'avait pas déjà remarqué qu'ils étaient déjà présents sur le EP "Caen s'est tu ?" cité plus haut. Même punition pour les No Fun Allowed qui semblent, d'après leur riff guitare, avoir un peu trop écouté Devo.
Dans la catégorie "à burnes", c'est encore Rennes qui tient ici le haut du pavé avec les légendaires Mass Murderers et les champions toutes catégories du chant burger j'ai nommé les Stormcore.
Pour finir, place donc au punk mélodique (mais pas que) des Out of Order qui ne nous gratifient pas ici de leur meilleur morceau mais qui leur en voudra, et pour finir la machine de guerre Burning Heads avec un titre live issu de leur deuxième album Dive.
13 titres en tout, ce qui est plutôt dans la moyenne basse des compilations de l'époque mais au moins celle-là on ne tire pas la langue pour l'écouter jusqu'au bout.

13 French bands mainly in the melodic punk and hardcore style.




Télécharger / Download : HIGGLEDY PIGGLEDY Compilation CD