Tous les liens ont été restaurés et je vais essayer de les maintenir en vie. Merci de laisser une commentaires en cas de défaillance de ma part.
All the links have been updated and I'll try to maintain them alive. If I fail to do it, please leave a comment for a new one.

jeudi 16 février 2017

THE LILLINGTONS - Technically unsound 4xCD (2005)

Un post à saturer les serveurs de Zippyshare aujourd'hui avec ce coffret de 4 CD des Lillingtons, qui selon les dires du frontman Kody, mettait le point final au groupe. On aurait pu prétendre à une sorte de compilation de titres rares et autres faces B mais les p'tits gars du Wyoming l'ont joué un peu plus subtile, même si au bout du compte le résultat est très proche de l’exhaustivité.
Allez, on va se la faire dans l'ordre avec le 1er CD (le rouge) composé d'une version remixée de leur premier album "Shit out of luck". Si cette tendance de ressortir les vieux enregistrements dépoussiérés n'est pas forcément ma tasse de thé, il faut bien avouer que ce petit coup de botox dans le mix ne fait pas de mal. Pas de quoi se remettre à la hauteur des prods actuelles mais ça rempli un peu plus les enceintes ainsi. Pour compléter cette première galette, les 6 titres du split LP sorti un an plus tard avec les punkers de Nothing Cool.
Zou, on passe au 2ème CD (le vert) qui débute par un live au studio Jam Room, studio à Colombia où avaient déjà sévi les Queers pour leur "Suck This". A croire que l'endroit se prêtait à l'exercice dont le résultat ici est plus que réussi avec une prod qui n'aurait pas forcément à rougir à côté d'une session d'enregistrement. Changement de studio ensuite puisque que les gaziers nous servent 4 titres enregistrés au Simple Studio à Green Bay qui devaient composer un EP intitulé "Stupid world" mais qui n'est apparemment jamais sorti. La session est de 1997 mais on retrouve la reprise du Blitzkrieg Bop des Ramones sur le 7" bonus inclus avec leur premier LP de 1996... bizarre, bon, ah moins qu'ils aient enregistré 2 versions mais à l'oreille ça semble bien être les mêmes enregistrements... bref.
Retour au Jam Room studio pour 3 titres dont une pré-version de Brain Damage qui sortira ensuite sur leur (excellent) LP Death by television.
Et enfin, pour terminer ce 2éme CD, on retrouve leur premier effort, l'EP Lost my marples, un poil mou du genou il est vrai.
Allez, ça va être plus rapide avec le 3ème CD (le bleu) puisqu'il s'agit du premier mix du Shit out of luck, qui ne ravira donc que les puristes, la version remixée se suffisant à elle-même. Rien de plus, rien de moins sur le bleu... de CD.
On terminera donc avec le 4ème CD, que l'on nommera le blanc même si celui-ci n'est pas sérigraphié du bô L des Lillingtons car il contient en fait un sampler de l'album éponyme de Sack, chaînon manquant entre les Lillingtons et les Teenage Bottlerocket, puisque composé de 3/5 des premiers et 2/5 des suivants. Mais ça, on en reparlera très vite car nous n'avons le droit ici qu'à 3 titres de l'album (répétés 2 fois...), autant écrire quelques lignes sur un post entièrement dédié à cet album...
Je parlais d’exhaustivité au tout début, et les plus finauds d'entre vous auront remarqué qu'il manque l'EP "Lillington High". C'est Kody lui même qui en donne la raison ou plutôt les raisons : on retrouve les 4 titres de l'EP sur l'album Shit out of luck mais surtout pour ne pas faire chuter la côte de l'objet !... sacré Kody !
A noter que ce coffret fera quelques petits chez Clearview Rds, avec les versions "Technically more round" (allégée en 2 LP) et "1995 - 2006" (allégée également mais renforcée par les albums plus récents du groupe).

Box of 4 CD from Lillingtons including 2 versions of their first LP "Shit out of luck" (original mix and a new mix from 2003), songs from their split LP with Nothing Cool, a live recording at Jam Room studio, the Lost my Marples EP and two unreleased studio sessions. The last CD includes 3 songs from the only album of the band Sack, consisting of members of Lillingtons and Teenage Bottlerocket.




Télécharger / Download : THE LILLINGTONS - Technically unsound CD1
Télécharger / Download : THE LILLINGTONS - Technically unsound CD2
Télécharger / Download : THE LILLINGTONS - Technically unsound CD3
Télécharger / Download : THE LILLINGTONS - Technically unsound CD4

vendredi 3 février 2017

NOWAYOUT / MIND THE GAP Split CD (2001)

Allez, on écluse un peu les groupes évoqués ça et là dans certains commentaires avec ce split qui fleure bon le hardcore dit mélodique, genre si souvent méprisé par l'élite underground punk. Pas assez politique, trop mainstream, musique d'ados et j'en passe. Bref, là n'est pas le propos.
Sorti sur label Prehisto dont le gazier se consacrera plus tard au fameux Dirty Witch Rds qui semble aujourd'hui un peu en sommeil, ce split sent bon ce que sait faire de mieux nos petits frenchies, à savoir s'influencer des grands frères ricains ou scandinaves et y injecter une originalité que l'on nous envie. Ok ok, tentative maladroite de contre-balancer le French Bashing ambiant mais pas dénuée de sens lorsque l'on écoute des groupes comme Tomy, Upstairs People, Seven Hate ou même Les Thugs qui dans le milieu des années 90 ont su ajouter leur patte bien particulière à un genre déjà surexploité ailleurs. Et on a affaire ici sans conteste aux petits frère des sus-nommés.
Côté Nowayout, c'est certainement les 1ers albums des Burning Heads qui tournaient en continu dans les walkmans des membres du groupe (enfin, début 2000, ça devait déjà être des Discman remarque). 
Sinon peu d'infos sur le groupe qui devait traîner du côté de Lyon (ou de Saint-Etienne ? Nan, pas encore Saint-Etienne), ce split semble être la seule trace laissé par le quintet hormis des apparitions sur diverses compilations (dont, pour les nostalgiques, la fameuse Pop Core'N toujours chez Prehisto).
Face B, enfin j'me comprends, les rochelais de Mind The Gap qui en 2001 signaient déjà "punk since 2000"et semblaient encore plus ou moins vivants il y a quelques temps avec quelques concerts à leur actif. Là ça tape un peu moins dans le technique privilégiant des mélodies bien ciselées et jouant avec les harmoniques blabla blabla. Bon, on est pas dans Rock'n'Folk non plus donc, y'a qu'à cliquer sur le lien ci-dessous, décompresser, lancer VLC, aimer ou pas, garder sur le disque dur ou délicatement faire glisser sur l'icône poubelle... génération Kleenex ?!

2 French Melodic Hardcore bands.


Télécharger / Download : NOWAYOUT / MIND THE GAP Split CD

vendredi 20 janvier 2017

GARAGE DU PORT Compilation EP (1995)

A force de promettre qu'un jour je posterai tel ou tel skeud, je suis sûr qu'un paquet finit aux oubliettes. Au moins celui-là ça sera fait même si il ne risque de n'intéresser qu'une poignée d'archéologues spécialisées dans la fouille des bocages et autres marais poitevins.
Sortie à l'époque avec le numéro 0 du fanzine TAC, nous avons donc ici les premiers meuglements de ce qui constituera la pierre angulaire de la scène garage-punk rochelaise. Et comme là-bas il n'était pas forcément évident de trouver 4 types pas trop manchots et surtout un mininum sérieux pour ne pas être à trois grammes dès 17h, on va vite tourner en rond côté line-up.
On commence par les plus sérieux d'entre tous (c'est dire) puisque les Guzzlers que l'on retrouve ici avec un titre de 1993 et une formation encore étoffée d'un certain JC à l'orgue tireront leur épingle du jeu en signant chez Total Heaven pour un MCD puis un album avant d'exploser en vol.
Tout en subtilité instrumental, FX qui décidément semblait déjà bien volage à l'époque, nous fait ensuite une infidélité aux Guzzlers pour se faire un petit plaisir solo avec Jungle Safari dans lequel y manie sa fameuse basse, mais également la guitare et la batterie. Bref, il a pris au pied de la lettre le terme solo et en même temps, à trois sur un surf...
Les plus énervés sont sans conteste les Cave Creek et pour cause, on retrouve en son sein le fameux JC qui délaisse l'orgue pour la basse et Ronnie Rollo à la guitare. Ce dernier ne tardera pas à la délaisser pour s’asseoir (le fainéant) derrière les fûts et ainsi laisser la 6 cordes à Krackett. De ce trio naîtra la formation historique des Weak.
Beaucoup plus classique dans le style, The Josian's sont peut-être ceux qui offrent également le titre le plus abouti et le plus propret. Sans doute pour cela que le line-up ne m'évoque pas grand chose... peut-être des futurs Mean Things à la rigueur mais rien n'est moins sûr.
On continue avec The Chattertones dont les noms semblent plus familiers puisque on retrouve Ronnie Rollo cité plus haut, un pilier des bars de La Rochelle j'ai nommé Mathieu qui déjà arborait fièrement ses non moins célèbres lunettes et Vullo à la batterie à qui l'on doit la pochette et qui en fera d'ailleurs son métier. Flanqués de 2 autres acolytes, la joyeuse bande reprenait à sa sauce des classiques de la planète garage, d'où le The Witch ici-même.
Pour finir en "beauté", encore eux, JC et Ronnie Rollo en duo pour un garage minimaliste qui n'a pas dû dépasser le stade de cet enregistrement maison.

6 garage French bands from La Rochelle that, except Guzzlers, will not last but members will form bands like Weak among others.




Télécharger / Download : GARAGE DU PORT Compilation EP

vendredi 6 janvier 2017

NO TIME TO PANIC! Compilation CD (1996)

Allez, ça faisait longtemps qu'on avait pas tapé dans les compilations des 90's. Celle-ci nous vient d'Italie même si la guestlist, tout en laissant la part belle aux combos issus de la fameuse botte, est on ne peut plus internationale. On regrettera tout de même, comme c'était souvent le cas à l'époque, qu'aucun groupe hexagonal ne figure au menu. Encore une preuve de la difficulté pour nos petits frenchies à traverser les frontières.
On va tout de suite se débarrasser du mastodonte NOFX qui nous gratifie d'une reprise inédite des Avengers bien old school et ma foi pas désagréable. Tout de même un beau cadeau à l'époque pour ce tout nouveau label italien. Côté ricain, on retrouve également les Squirtgun des frères Giorgini avec toujours un inédit qui semble tout droit sorti de la session d'enregistrement de leur 1er album éponyme. Enfin, mais pas des moindre, les Rhythm Collision revisitent leur classique Too Long déjà présent sur un EP et un album.
La ballade fait un rapide détour de 45 seconde vers l'Amérique du Sud avec les brésiliens de White Frogs. No comment.
Bon, on peut maintenant revenir sur notre bon vieux continent avec pèle-mêle les allemands de Gigantor et de Skin of Tears (ressuscités il y a peu avec un nouvel album), les néerlandais de Bambix féminisant cette compilation un peu trop tétostéronée, les Sublimissimes croates d'Overflow et enfin les éphémères Lucky Seven qui passent bien inaperçus.
Retour donc en Italie où cette compilation fait tout naturellement la part belle aux régionaux de l'étape avec une foison de groupes plus ou connus, parmi lesquels on retiendra la pop-punk vitaminée des Chromosomes ou les Crummy Stuff pour les plus connus. Pour le reste, on navigue allègrement dans le punk-rock tendance mélodique, ce qui ne vous aura pas échappé dès le début de ce déjà trop long post.

International compilation from Italy with a majority of bands from there. To note, some unreleased tracks from NOFX, Overflow or Squirtgun.




Télécharger / Download : NO TIME TO PANIC! Compilation CD

vendredi 16 décembre 2016

HELLO HAPPY TAXPAYERS N°8 Compilation EP (1989)

Une bonne vieille tête de gondole, rien de tel pour faire vendre. C'est un peu ce que je me suis dit la première fois que j'ai écouté cet EP après l'avoir déniché dans un bac de 45t soldés plus obscurs les uns que les autres. Oui, parce que sans un titre de Naked Raygun dessus, je n'aurai surement pas prêté plus attention à celui-là qu'à un autre, le reste des groupes de la compilation m'étant totalement inconnu.
Passé la déception du titre des Naked (un live du morceau Peacemaker tiré de l'album All rise qui en comporte bien d'autres beaucoup plus intéressants, même si les Naked Raygun personnellement, c'est pas trop ma came), j'ai donc eu ce sentiment que les gaziers qui ont sorti cette compilation avaient profité d'avoir un groupe vendeur sur la pochette pour remplir le reste du vinyl avec un peu n'importe quoi. C'est en fouillant sur le net que j'ai une nouvelle fois pris en pleine face la grandeur de mon ignorance. Cette compilation était en effet offerte avec un numéro du fanzine bordelais Hello Happy Taxpayers qui sévit durant toute la décennie 80 et réputé pour ses articles et découvertes d'une grande qualité.
Ok, mea culpa pour les gars du fanzine, le choix des groupes de cette compilation est surement le fruit d'un travail de recherches pointues... mais bon, ça n'empêche que les mormons de Blackhouse qui ouvrent la face B, ben ils se foutent bien de notre gueule (mais ne serait-ce pas le concept de certains courants élitistes en même temps...).
Le reste est quand même un peu plus audible, A.C. Temple, plus noise, s'écoute même jusqu'au bout.

An eclectic compilation (punk, noise, indus, ...) released by the French Fanzine "Hello Happy Taxpayers".




Télécharger / Download : HELLO HAPPY TAXPAYERS N°8 Compilation EP

vendredi 2 décembre 2016

RICHIES - Fish licence EP (1989)

Peu de groupes peuvent se targuer d'avoir inventé un nouveau style de musique. Alors oui, des combos qui "réinventent" le style, n'importe lequel, la presse "spécialisée" nous en trouve treize à la douzaine à chaque parution de leur feuille de chou (même si pour ma part je serai plutôt partisan de la théorie de l'évolution dans ce cas-là, voir en général), mais le cas zéro lui reste souvent bien mystérieux. Bon, le punk lui, il semblerait plutôt être né sous X (pas le groupe hein, quoique) et on ne peut pas non plus vraiment en vouloir aux parents d'avoir abandonné leur rejeton sur leur trottoir, c'est un peu grâce à ça qu'il a pu forger son sale caractère légendaire. Non, on ne va pas chercher la genèse de tout ça, toutes les théories ont déjà été évoquées. Mais si les Ramones n'ont fait que s'influencer de ce qui les a bercé (trop près du mur sans doute) durant leur adolescence, ils peuvent quand même s'enorgueillir d'être l'ultime référence pour tous les adeptes du ramonescore. Parce que là bon, quand le style porte le nom du groupe, y'a pas à tergiverser pendant des plombes. Et c'est un mmm, sous-genre disons, qui se porte plutôt très bien depuis des années. Au côté des Huntingtons (désignés dans les années 90 vainqueurs d'un concours de reprises de Ramones au CBGB), Darlington, Lillingtons (et je pourrai en cité des tons), nos petits teutons (tiens, pas de groupes de ce nom encore) des Richies ne font pas pâle figure. Dès leur premier EP (ici même), le ton (décidément) est donné avec cette pochette maintes fois copiée, jamais égalée (surtout quand on est 3 au lieu de 4...).
Alors oui, pourquoi écouter un ersatz plutôt que l'original... euh ben déjà parce que l'original ne l'a plus trop été justement après quelques albums, et puis ne dit-on pas "place au djeuns bordel !".
Et on ne peut pas se quitter sans évoquer l'excellent site Ramone to the bone qui renaît de ses cendres (sans mauvais jeu de mots, le tenancier ayant apparemment des problèmes de santé...) et qui est une vraie bible numérique pour tous les fins gourmets accros aux one two three four...

First EP of the German Ramones.




Télécharger / Download : RICHIES - Fich licence EP

vendredi 18 novembre 2016

LES BATARDS - Pouêt ! EP (1988)

Ouais, pouêt ! Tout est quasiment dit dans le titre de l'EP. C'est que ça fait du bien cette petite dose d'auto-dérision, c'est qu'on n'en croise plus beaucoup des disques comme celui-là. Le punk à l'époque, ben il ne se prenait pas autant la tête pour son look... et certainement pas non plus pour ces idées. Enfin, le punk de Saintes en tout cas. Oui Saintes, cette petite bourgade des Charentes de 25 000 âmes qui a quand même vu passé le label Total Heaven, qui avait il fût un temps un des meilleurs disquaires de la région, et qui n'était pas non plus en reste côté concerts. Bref, un p'tit coin de paradis où il fallait tout de même bien plus qu'un p'tit coin de parapluie, parce que oui, une vraie cuvette par contre, il y pleut comme vache qui pisse là-bas.
Les Batards, ils ne faisaient pas dans le punk arty à la parisienne non plus, ça remercie la purée Mousline, Louis de Funès et Efferalgan, ça enregistre à Dompierre-sur-Mer, et c'est Choupette qui tient la tronçonneuse sur l'intro. Non vraiment les Batards, quand ils parlent du périph', ça sent pas le vécu.
Première sortie du label Scoubidou Rds dont le seul fait d'armes ensuite sera la compilation Les Furieux Du Poitou-Charentes, cet EP semble également le chant du cygne pour le groupe. Le site d'Euthanasie (sur lequel je découvre que ce skeud est en écoute) nous apprend qu'ils avaient sorti une démo 2 ans plus tôt et qu'hormis leur apparition sur la compilation sus-nommée, on les retrouve également sur la K7 "Cosa Nostra" éditée par le fanzine palois "Le Canard Chie".
Patron, la même !

Only EP of this punk band from France.




Télécharger / Download : LES BATARDS - Pouêt EP